Bastien Lanza est un de ces artistes exaltants, étonnamment précoce.
À 27 ans, il a déjà un parcours impressionnant.

Il débute l’apprentissage de la guitare à l’âge de 9 ans et se met peu après à griffonner des poèmes pour attirer l’attention de ses parents, celle des filles évidemment, mais surtout pour le plaisir de créer, qu’il découvre.

Dès la fin de ses études supérieures, Bastien s’enferme un mois complet chez lui et travaille avec acharnement à l’enregistrement de ses chansons, jusqu’ici accumulées dans les tiroirs.
Il poste le résultat de ses efforts sur le site « MyMajorCompany » et, seulement deux mois plus tard, est signé sur le célèbre label participatif après avoir recueilli 100.000 euros auprès de 1300 internautes.

S’en suit une série de bonnes nouvelles qu’on croirait volontiers réservées À ceux nés sous une bonne étoile. Il est d’abord sélectionné par Francis Cabrel et son association « Voix Du Sud » pour participer aux prestigieuses Rencontres d’Astaffort.
En mars 2013, Bastien reçoit le prix « Centre des Ecritures de la Chanson » des mains du poète du Sud-Ouest. Une très belle reconnaissance de son talent d’auteur, concrétisation d’un soutien affirmé.
Cette rencontre marquera le début d’une complicité artistique évidente. Complicité qui se concrétisera sur scène puis en studio, où Bastien enregistrera un duo avec Francis Cabrel sur « À l’air libre », titre présent sur son premier album.

Quelques semaines plus tard, Bastien Lanza est lauréat de la « Truffe d’Argent/Trophée France Bleu 2013 » (succédant ainsi À Jeanne Cherhal, Aldebert, Miossec…) et reçoit un triple disque de platine pour sa participation À l’album « Génération Goldman 2 ».
De nombreux artistes le choisissent ensuite pour assurer leurs premières parties. Ce sera le cas de Grand Corps Malade, Irma, Joyce Jonathan, Mickaël Miro, Renan Luce, et bien sûr Francis Cabrel. Une cinquantaine de concerts programmés avant même l’annonce d’une date de sortie d’album, cela ne s’était plus vu depuis bien longtemps.

Patiemment, Bastien Lanza dévoile son univers, s’inspirant des rencontres et expériences de sa jeune vie d’artiste pour finaliser son premier album, réalisé par Dominique Blanc-Francard (Raphaël, Camille, Benjamin Biolay…) et les Trak Invaders (artisans du succès de la jeune chanteuse Irma).

Dans cet album, qui vogue entre chanson française et folk, on se laisse emporter par la justesse dont fait preuve Bastien Lanza, mélangeant romantisme, humour et nostalgie À la perfection. Il vous fera rêver, rire, pleurer, oublier et vous souvenir, justifiant son statut de valeur montante de la nouvelle scène française.

Un artiste et un album de chanson française, dans la plus pure tradition, qui n’oublient pas pour autant l’époque dans laquelle ils vivent.

Premier album « 2h du mat » - Sortie le 26/01/2015